AccueilImmobilier

Taux d’endettement : comment le calculer et à quoi il sert ?

Taux d’endettement : comment le calculer et à quoi il sert ?

L’un des principaux problèmes de la plupart des entreprises, pendant la dernière crise de la pandémie était le volume élevé de la dette contractée auprès de sources de financement externes. Pour ce faire, le taux d’endettement est couramment utilisé par les analystes, les investisseurs et les créanciers pour déterminer le risque global d’une entreprise. Qu’est-ce que c’est et comment se fait le calcul du taux d’endettement ?

Qu’est-ce que le taux d’endettement ?

Encore appelé ratio d’endettement ou de gearing en anglais, le taux d’endettement est un coefficient. Il aide les entreprises à visualiser leur niveau de dépendance financière par rapport a leurs ressources propres. En d’autres termes, le ratio d’endettement mesure l’effet de levier financier en prenant en compte le pourcentage de l’endettement total (à court et long terme) d’une entreprise par rapport à l’utilisation des ressources propres.
Le taux d’endettement indique le rapport entre les capitaux propres et les capitaux empruntés et fournit ainsi des données sur la structure de financement. Une règle approximative qui a émergé dans la pratique stipule que le taux d’endettement ne doit pas être supérieur à 2:1 (200%). En clair, la dette ne doit pas être supérieure au double des fonds propres. Ainsi, le taux d’endettement en tant que ratio alternatif ne doit pas dépasser 67% dans un calcul simplifié.

Comment le taux d’endettement est-il calculé ?

Calcul du taux d’endettement

Pour connaître la valeur de ce ratio, il faut appliquer une formule simple : faire le rapport entre les passifs (dettes) et les fonds propres
Dans le cadre de cette formulation et afin d’être plus spécifique dans le résultat, il est recommandé d’une part de différencier les dettes auxquelles l’entreprise doit faire face à court terme de celles à long terme. La raison en est très simple : ce qui est intéressant pour toute organisation, c’est que la plupart de ses dettes (obligations) sont situées à long terme.
En tenant compte de cela, nous appliquerons la formule suivante :
Pour le court terme : faire le rapport entre les dettes à court terme et la valeur nette.
Pour le long terme : faire le rapport entre les dettes à long terme et le capital net.
Idéalement, le résultat du ratio à court terme ne devrait pas être trop élevé. D’autre part, il est nécessaire de différencier au sein des dettes leurs origines. Par exemple, ce ne sera pas la même chose d’avoir une dette à court terme pour des activités commerciales que pour une obligation contractée auprès d’une institution publique. Dans le premier cas, il peut être interprété comme quelque chose de positif, car il peut signifier que l’entreprise négocie bien ses délais de paiement et dans le second cas, il est le reflet d’une tension de trésorerie.

Comment interpréter le résultat ?

Après le calcul du taux d’endettement, une fois la formulation et le résultat connus, l’étape suivante est son interprétation.
• Si le ratio d’endettement est égal à zéro
Cela signifie que l’entreprise n’utilise pas bien ses ressources propres. Elle perd donc en rentabilité, car elle consomme tous ses actifs sans avoir recours à un financement externe. Alors pour un euro de fonds propres apporté par l’entreprise, la dette extérieure est nulle, elle n’existe pas.
• Si le ratio d’endettement est égal à un
C’est le contraire qui se produit. L’entreprise abuse des financements externes et pourrait compromettre sa survie en cas d’insolvabilité imprévue. Cela signifie que pour un euro apporté en ressources propres, l’entreprise est endettée d’un euro en ressources externes.
En règle générale, il existe toujours un juste milieu, qui reflète la situation idéale. Selon les spécialistes, la valeur optimale de ce coefficient se situe entre 0,4 et 0,6. Toute valeur supérieure à cette limite étant un signal d’alarme et toute valeur inférieure, une mauvaise utilisation des fonds propres.

Toutes les dettes sont-elles nuisibles à l’entreprise ?

À ce stade, certains peuvent penser que l’acquisition de dettes par l’entreprise est toujours un facteur négatif pour elle, mais rien n’est moins vrai.
Pour que tout modèle d’entreprise se développe, il est nécessaire de faire des investissements, de parier sur des projets, d’acheter du matériel ou de nouvelles technologies qui contribuent à la réalisation de l’objectif et pour cela, il faut des financements.
Il est vrai que le niveau de risque est directement proportionnel au niveau d’endettement, mais si la rentabilité que les investisseurs reçoivent pour avoir entrepris un certain projet est supérieure au coût de leur dette (taux d’intérêt), le fait de s’être endetté produira de bons résultats.
Prendre des décisions sur la manière dont l’entreprise va être financée, en sachant quelle partie le sera avec ses propres ressources et quelle partie avec des ressources externes, est une tâche méticuleuse. Il est recommandé de calculer le taux d’endettement à différents moments afin de pouvoir comparer et vérifier que tous les éléments de l’actif et du passif de l’entreprise ont bien été pris en compte.

Commentaires : (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *