AccueilBusiness & Marketing

Entrepreneuriat : 4 sources de financement pour une entreprise en démarrage

Entrepreneuriat : 4 sources de financement pour une entreprise en démarrage

Une entreprise en cours de création a besoin de capitaux pour pouvoir mener à bien ses activités et ses différents projets. Ces capitaux peuvent provenir de plusieurs sources pour autant que le promoteur se montre dynamique et proactif.

Par ailleurs, la diversification du financement est la clé pour résister aux déficits économiques et financiers par lesquels peut passer son entreprise. Cela représente également aux yeux des investisseurs un gage de confiance.

Les sources de financements sont en premier la banque à travers ses prêts. Viennent ensuite les incubateurs d’entreprises, les business angels ou investisseurs providentiels, etc.

Les prêts bancaires

Les PME en démarrage, dans leur grande majorité, font recours aux prêts bancaires pour financer leurs débuts d’activités. En règle générale, pour trouver la meilleure offre en crédit bancaire, il est important de contacter plusieurs banques à la fois. Ainsi, vous aurez l’occasion de comparer la qualité de leurs services, les taux d’intérêt pratiqués, les modalités de remboursement, etc.

Bien évidemment, les banques font un peu plus confiance aux entreprises qui ont eu de très bons antécédents de crédit, ne serait-ce que pour les 12 derniers mois. Toutefois, en tant qu’entreprise en démarrage, tout ce qu’il faut pour convaincre votre banquier, c’est un bon business plan et, quelques fois, une bonne garantie personnelle.

Très souvent, une fois le crédit obtenu, les banques offrent aux PME en démarrage un différé de remboursement pouvant atteindre les 12 mois. Si vous voulez avoir de plus amples informations sur les prêts bancaires, vous pouvez vous rapprocher des personnes ressources ou aller sur des sites d’informations comme AkBusiness qui publient des billets intéressants et utiles sur la finance.

Démarrer son entreprise grâce au financement d’un incubateur d’entreprise

Il existe de très grandes entreprises aujourd’hui qui, à leurs débuts, n’ont eu pour soutien que la confiance et l’accompagnement financier d’un incubateur d’entreprise. Ces incubateurs misent, en effet, sur les entreprises du secteur des hautes technologies ou celles qui ont à cœur de créer des emplois ou d’offrir des services sociaux à grande valeur ajoutée.

En règle générale, l’accompagnement d’un incubateur d’entreprise qui dure au plus deux ans peut-être en nature ou en numéraire. Cela permet notamment à l’entreprise de profiter des installations et des équipements de l’incubateur pour se lancer de la plus belle des manières.

Pour les entreprises, il s’agit d’une aubaine, puisqu’ils auront la chance d’être coachés et accompagnés dans le développement et les phases de tests de leurs produits et ceci, à moindre coût.

Les business angels, une source de financement providentiel pour les entreprises en démarrage

Un investisseur providentiel représente pour une jeune entreprise en phase de démarrage une réelle bouffée d’oxygène. Il existe de plus en plus dans tous les pays, de fortes communautés de business angels. En général, ils ont à cœur de contribuer au renforcement financier et économique des entreprises qui sollicitent leurs apports.

Toutefois, il ne s’agit pas non plus d’une manne gratuite. Avant d’investir dans une entreprise, les business angels se rassurent toujours du potentiel économique de l’entreprise et de sa rentabilité. En effet, au-delà du caractère social que cela peut sembler avoir, un investissement providentiel n’est pas une subvention. Les gens fortunés ou les retraités d’entreprise qui disposent de capitaux veulent également renforcer leurs bases financières.

Concrètement, ils n’investissent que dans des secteurs qu’ils maîtrisent et dans lesquels ils ont développé une grande expertise. Comme cela, si votre projet n’est pas porteur, ils sauront et n’investiront pas.

Si, au contraire, votre projet a du potentiel, vous pouvez vous attendre à des prêts pouvant atteindre au minimum 25 000 $ et au maximum 100 000 $. De plus, ils mettront gracieusement à votre disposition leur expertise en matière de gestion. C’est pour cela que beaucoup de ces angels exigent un siège au conseil d’administration des entreprises.

Les épargnes personnelles et le financement des proches et amis

En réalité, les premiers fonds qui doivent être investis dans votre entreprise en démarrage doivent provenir de vos propres poches. Il peut s’agir de vos épargnes ou de biens que vous mettez en gage. Cela prouve à suffisance à la banque que vous croyez vous-même au potentiel de votre projet ou de votre entreprise.

Vous pouvez également demander de l’aide à vos plus proches parents. Il s’agit d’un financement qui a des avantages incontestés puisque vos proches (parents, amis, mari, femme) ne vous mettront jamais la pression pour les rembourser. Certes, un jour, il faudra le faire, mais ils attendront le temps nécessaire pour permettre à votre entreprise de prendre un réel essor.

Commentaires : (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *