AccueilFinance

Le guide de l’investissement dans les cryptomonnaies

Le guide de l’investissement dans les cryptomonnaies

Dans le but de maximiser son profit, ou dans certains cas d’accroître le potentiel de ses revenus voire diversifier les sources de ses revenus, l’investissement est aujourd’hui le moyen le plus en vogue. Il peut se faire dans plusieurs domaines, dont celui de la cryptomonnaie, qui occupe une place de choix. Les cryptomonnaies, c’est quoi ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut sur les cryptomonnaies.

Les cryptomonnaies, c’est quoi ?

Les cryptomonnaies sont des monnaies virtuelles qui s’échangent de pair à pair via une blockchain (la banque centrale des monnaies virtuelles). Son fonctionnement repose sur les principes de la cryptographie pour la validation des diverses transactions et l’émission de la monnaie elle-même.
Autrement dit, c’est une monnaie électronique donc, n’a aucune forme physique. Leur contrôle échappe aux États ainsi qu’au système banquier (les banques centrales). La blockchain est alors là pour servir de répertoire ouvert, qu’on a la possibilité de consulter sur internet, intégrant les informations telles que : le montant de la transaction, l’adresse de l’émetteur et du destinataire, puis une empreinte cryptographique.
Ce n’est donc pas une monnaie au sens classique du terme et elle est disponible sur les plateformes de change en ligne. Elles sont cessibles contre des biens, des services ou encore de l’argent. Il faut noter que la valeur des cryptomonnaies est très volatile.

Caractéristiques des cryptomonnaies

Trois aspects font principalement la particularité de la cryptomonnaie. D’abord, elle est totalement virtuelle et n’est émise par aucune banque ni institution physique. Elle n’a de cours légal dans aucun pays du globe, étant une monnaie alternative. Ensuite, sa valeur est assurée par son chiffrage. Enfin, elle utilise la blockchain comme technologie qui est un système décentralisé de pair-à-pair pour garantir la sécurité des transactions, et celle des investisseurs. Outre ces trois principales caractéristiques, on peut en retenir plusieurs autres.
Les cryptomonnaies sont volatiles, ce qui se manifeste par une absence totale de supports physiques comme les pièces, les billets, les chèques, les cartes bancaires, car étant une monnaie virtuelle, son marché est sujet à des spéculations d’intérêts à court terme qui affectent beaucoup leurs valeurs.
Les horaires de leur négociation sont de 24 heures sur 24, car échappant à tout contrôle légal de la part des autorités. Les transactions se font directement entre les particuliers sur les plateformes d’échanges partout dans le monde.
Les cryptomonnaies ont l’avantage d’avoir une meilleure liquidité. La liquidité permet la mesure de la vitesse ainsi que la facilité d’une cryptomonnaie d’être convertie en espèces sans impacter le cours du marché. C’est un facteur important permettant d’obtenir de meilleurs prix dans un bref délai. Ce qui permet la négociation et l’exécution des transactions de façon rapide et à moindre coût.
Elles offrent une possibilité de se positionner à l’achat ou à la vente, car lorsqu’on achète de la cryptomonnaie, l’on s’attend à ce qu’elle prenne de la valeur afin de la revendre après.
Les cryptomonnaies sont exposées à l’effet de levier, ce qui permet d’accroître de manière substantielle le profit bien qu’avec un investissement relativement petit.
Avec ces monnaies, l’on peut rapidement ouvrir un compte et commencer par spéculer sur les différentes plateformes en ayant son portefeuille digital. Toutes ces caractéristiques réunies participent à son bon fonctionnement.

Leur fonctionnement

Les cryptomonnaies sont basées sur un réseau décentralisé d’ordinateurs qui possède des nœuds répartis partout sur le globe avec des copies de toutes les transactions qui sont effectuées. Ce réseau est appelé le Blockchain dont les nœuds sont sécurisés par la cryptographie. Cette technologie est à la base de l’immense majorité des cryptomonnaies. Lorsqu’une transaction est effectuée, ses données sont sauvées dans un bloc et sont automatiquement répliquées dans le reste des blocs.
Les monnaies fonctionnent donc avec un algorithme qui leur est propre. Ce qui permet la gestion optimale de toutes les nouvelles unités émises chaque année. Notons aussi que ce fonctionnement obéit à deux principes fondamentaux que sont : le principe de la preuve de travail dont l’objectif est de protéger les investisseurs contre les risques d’arnaque électronique et le principe de minage de cryptomonnaie qui, elle, est basée sur la participation des ordinateurs à créer la monnaie à partir des attributions de montant de cryptomonnaies.

Comment investir dans les cryptomonnaies ?

Pour investir en cryptomonnaie, il vous faut d’abord acheter votre monnaie virtuelle. Pour cela, vous pouvez passer par deux moyens. Soit vous vendez un bien ou un service en exigeant un paiement dans la cryptomonnaie de votre choix, soit en convertissant des monnaies classiques (l’euro, le dollar, le livre sterling, etc.) en monnaie cryptée. Il existe plusieurs plateformes de conversion en crypto monnaies comme Coinbase, Kraken, Poloniex, Circle, etc. Toutefois, il faut vérifier la transparence de la monnaie virtuelle choisie.
Ensuite, il vous faut choisir votre plateforme de cryptomonnaie comme Binance, Bitpanda, Coinbase, etc. Ces dernières permettent l’acquisition et l’échange des cryptomonnaies sans la présence des produits dérivés ; ou encore un courtier en monnaie virtuelle. Il faut noter qu’avant d’investir, il faut vérifier si le courtier ou la plateforme n’est pas un faux et qu’il/elle a bien été enregistré(e).
Enfin, il faudra créer un portefeuille de cryptomonnaie et la financer si ce n’était pas le cas. Le portefeuille de cryptomonnaie est une adresse se présentant sous la forme d’une suite de chiffres à laquelle on accède grâce à un mot de passe personnel. Ce portefeuille a un rôle de conservation de votre monnaie électronique.
Il faudra donc faire très attention aux arnaques en tous genres. Le financement du portefeuille se fait avec un dépôt minimum de 200 dollars américains selon la plateforme eToro. Suivra l’étape du choix du moyen de paiement. Il en existe plusieurs comme PayPal, Skrill, Neteller, et les cartes de crédit (Mastercard, Visa, Maestro).
Après avoir suivi toutes ces étapes, vous pouvez alors ouvrir une position crypto et vous lancer dans les échanges sur la plateforme.
Les cryptomonnaies sont donc des monnaies virtuelles qui permettent des échanges sur les différentes plateformes de change et même en dehors. Les caractéristiques propres à elles assurent une sécurité garantie pour les investisseurs et les modes de paiement sont flexibles. Il est à noter que les plateformes sont nombreuses, ce qui donne le choix aux désireux d’y investir. Aussi dénombre-t-on une panoplie de cryptomonnaies due à son système conçu pour en générer. Il faudra avant de se lancer, se renseigner sur le fonctionnement de la blockchain. C’est en effet elle qui assure de manière cryptée le stockage et la transmission des données qui régissent les échanges de devises faites virtuellement. Aussi, faut-il choisir les bons supports d’investissement. Les grands noms en matière de cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum) sont à privilégier dans un investissement. Cela assure une certaine fiabilité de l’investissement.
Il faudra prendre le soin de varier les placements, en investissant ses fonds sur plusieurs cryptomonnaies. De manière générale, le risque de son investissement étant très probable, il faudra limiter les sommes versées dans l’achat des cryptomonnaies. Aussi, faut-il toujours examiner la recevabilité des commissionnaires, plateformes et autres intermédiaires auxquels vous pouvez avoir recours pour acquérir ou vendre des devises électroniques.

Quels sont les avantages à investir dans la cryptomonnaie ?

Nombreux sont les atouts ou les bénéfices qu’il est possible de tirer de l’investissement dans les cryptomonnaies.

Les cryptomonnaies représentent l’avenir de la finance mondiale

En effet, elles sont en plein essor depuis quelques années déjà et le volume des transactions effectué en les utilisant ne cesse de grimper à une vitesse grand v. Des dizaines de nouvelles cryptomonnaies ne cessent de voir le jour chaque année et de plus en plus de personnes s’intéressent à la chose. Nous avons plusieurs entreprises et puissantes sociétés qui investissent dans ce domaine et d’autres qui en détiennent même des parts.
Compte tenu de tout cela, et aussi au vu de leurs capitalisations respectives, elles sont vouées à devenir des actrices phares de l’économie mondiale futuriste. Elles connaîtront alors une expansion au niveau de tous les secteurs d’activités ce qui va booster le dynamisme économique et permettre une universalisation du système.

Contribution à la création d’une nouvelle catégorie d’actifs

Étant un secteur en plein essor qui bénéficie d’une extrême flexibilité chaque jour, l’investissement dans les cryptomonnaies contribue à la création de nouvelles catégories d’actifs. Actifs dans lesquels, l’on peut investir qui sont différents de ceux déjà disponibles et que l’on connaît. Cela permet une diversification des placements recommandée dans tout type d’investissement. C’est là un atout de la virtualité de cette monnaie.
Avec ce facteur, il est déjà possible de se payer certains types de services, mais cette pratique connaîtra une amélioration significative et sera élargie à d’autres types de services. Ces nouveaux atouts des devises numériques pourront favoriser une internationalisation et il serait plus aisé de payer partout dans le monde. Il ne serait plus une obligation de convertir d’abord dans la monnaie locale. Vous pourrez alors opérer sur internet, payer une transaction auprès d’un marchand physique.

Un effet de levier important

Les performances des monnaies électroniques actuellement amènent à rêver. Et c’est justement ce qui intéresse et attire les investisseurs. En effet, le caractère volatile de cette monnaie fait qu’elle connaît des hausses de valeurs pendant une périodicité très courte et cela au grand bonheur de ces derniers. Il est alors possible de détenir 10 à 15 % de son portefeuille de placements investi en cryptomonnaie à travers une plateforme sécurisée.

Pouvoir total sur votre cryptomonnaie

Le fait d’investir en monnaie virtuelle vous donne le pouvoir d’en disposer comme bon vous semble. En effet, il n’y a pas d’intermédiaire comme dans le marché physique dans le cadre de certaines transactions qui parfois opèrent des retenues sur vos avoirs. Il n’y a donc pas de barrières et vous pouvez gérer votre argent sans problème.
De plus, les échanges de cryptomonnaies sont rapides et à faible frais, ce qui les rend beaucoup plus compétitifs que les services bancaires qui sont à frais élevés et des transactions qui prennent énormément de temps. Ce facteur aide à échapper aux règles de l’intermédiaire financier.

Le blockchain

Les transactions virtuelles se font de manière transparente à cause du système du blockchain. Le blockchain est un registre qui enregistre et trace l’historique de toutes les transactions de la cryptomonnaie depuis sa création. Ce registre est accessible et peut être consulté par tout le monde.
Cette transparence est un facteur qui fait défaut aux systèmes bancaires actuels qui ont souvent des soucis de connexion. Il y a aussi le fait que les investisseurs ne sont pas vraiment informés des différents parcours de leurs fonds. Il s’agit d’une traçabilité quasi inexistante, ce que ne connaissent pas les cryptomonnaies.
Le système de blockchain garantit aussi une sécurité optimale pour les investisseurs et les protège contre les risques d’arnaque.

Le pouvoir de liberté d’action

Le fait d’être une monnaie indépendante de tout système bancaire représente un avantage majeur. Aucun contrôle des autorités n’est d’usage excepté la sienne et aucune loi ou règle financière provenant des gouvernants ne viendra entacher les échanges. Vous êtes donc libre dans vos transactions et l’on ne vous oblige à rien.
Il n’existe pas d’intermédiaire et les transactions se font directement avec la personne désireuse d’acheter ou de vendre ses actifs ou quoi que ce soit d’autre. Aussi, n’y a-t-il pas de plafonds de carte définis comme dans les systèmes bancaires actuels. Les problèmes de gel de compte et d’interdits bancaires sont inexistants sur les plateformes de cryptomonnaies.
La décentralisation du système informatique des cryptomonnaies par les ordinateurs dans le monde entier permet une résistance à la censure et un protocole de confiance laisse une pleine liberté aux utilisateurs.

Une accessibilité sur tous supports

Il est à retenir qu’il n’y a pas de supports prédéfinis sur lesquels l’on doit conserver ses avoirs en cryptomonnaies. Le système est fait de telle sorte qu’il permet le stockage à distance sur un serveur ou en téléchargement qu’on peut détenir sur une clé USB. Voilà un atout pratique pour certains traders qui bougent beaucoup et qui n’utilisent pas les mêmes matériels informatiques.
C’est aussi une monnaie conçue pour internet. Elle offre des alternatives qui reposent sur les monnaies ayant un cours légal dans les différents pays. Elle permet l’augmentation de l’accessibilité du commerce en ligne dans les pays en voie de développement.

Rapidité, économie et sécurité

Notons que les transactions des cryptomonnaies ne coûtent pas comme c’est le cas des transactions bancaires. Les frais de transfert ici sont parfois nuls et inférieurs à ceux des établissements de paiement ou à ceux des sociétés de transfert de fonds. Ainsi, la possibilité des transferts à l’échelle mondiale et ceci indépendamment du pays en quelques secondes ou en quelques minutes est sidérante.
Outre le système du blockchain qui garantit la sécurité des investisseurs, la cryptomonnaie en elle-même ne peut être usurpée ou contrefaite. Pour cela, son protocole de chiffrement est unique et a été conçu pour résister face aux menaces informatiques connues comme les attaques par déni de service distribué.
Ce sont des attaques visant à rendre inaccessible un serveur en envoyant de multiples demandes dans le but de le saturer, ou attaques visant à exploiter une faille de sécurité pour provoquer une panne ou un fonctionnement fortement dégradé.
Mais malgré tous ces avantages, comme toute technologie, l’utilisation des cryptomonnaies est également susceptible à des risques.

Quels sont les inconvénients liés à l’investissement dans les cryptomonnaies ?

Plusieurs inconvénients sont observés dans l’investissement et l’utilisation des cryptomonnaies.

Une volatilité élevée

C’est l’une des particularités des cryptomonnaies qui empêche leur mondialisation. Présentement, le taux des cryptomonnaies est très bref et peut changer rapidement sur une large gamme. Il est possible que l’inconstance initiale soit causée par un nouveau actif. Ainsi, au fur et à mesure que la cryptomonnaie accueille d’utilisateurs, il est plus stable.

Le risque de piratage

Les cryptomonnaies sont numériques et technologiques. Ce qui veut dire qu’elles peuvent être piratées. Une situation qui affecte régulièrement les utilisateurs qui n’ont pas sécurisé leur portefeuille numérique. Les services en cryptomonnaies doivent donc hausser le niveau en matière de technologie afin d’empêcher le vol opéré par les cybercriminels. Ce détournement est surtout causé par la vulnérabilité des cryptomonnaies qui ne sont pas suffisamment cryptées.
En outre, les réseaux de cryptomonnaie sont sensibles à l’attaque dite de 51 %. C’est à ce moment que la plus grande partie du pouvoir du réseau est concentrée entre les mains d’une seule personne et qu’il a le droit de prendre des décisions de manière indépendante sur les transactions. Cette situation est lourde de dépenses doubles, décourageant les transactions des autres utilisateurs et l’exploitation minière égoïste.

Un usage criminel

La confidentialité et la décentralisation des cryptomonnaies sont les facteurs essentiels qui sont à la base de cet usage. En effet, les cryptomonnaies constituent le moyen parfait pour blanchir de l’argent sans être arrêté. L’exemple le plus récent pour illustrer était l’usage du bitcoin dans le paiement des documents falsifiés ainsi que des médicaments. Mais ce mobile met en danger les cryptomonnaies, car elles participent également à des astuces criminelles.

Quelles sont les cryptomonnaies fiables ?

Aucune cryptomonnaie n’est fiable, mais des dispositifs sont mis en place pour certaines d’entre elles et assurent la sécurité d’un investissement. Il existe donc plusieurs cryptomonnaies dans lesquelles il est plus sécurisé d’investir. En raison de la perméabilité de ce secteur, il existe des centaines de cryptomonnaies. Mais nous passerons en revue les 20 plus grosses d’entre elles.

Le Bitcoin

C’est une monnaie cryptographique. On l’écrit « bitcoin » quand il s’agit de la dénomination unitaire et « Bitcoin » lorsqu’il s’agit de du système de pair-à-pair. Le Bitcoin est un cryptoactif créé le 3 janvier 2009. Le bitcoin n’est pas indépendant du système Bitcoin ce qui permet les transactions d’un compte à un autre. Ces comptes sont dénommés « wallets » qui signifient « portemonnaies » en français. Il est connu comme étant le roi du monde des cryptomonnaies.
Ainsi, le Bitcoin a pour objectif principal de donner une version électronique de pair à pair afin de permettre aux paiements d’être envoyés en ligne sans avoir besoin d’une autre partie. Sa prise subite de valeurs a entraîné un e entré de nouveaux investisseurs dans le marché de la cryptomonnaie.
L’autorité des transactions est assurée par des logiciels de vérification nommés « mineurs ». C’est un système sur internet avec la possibilité d’interagir avec n’importe quel support électronique comme l’ordinateur, le smartphone, la tablette. Une transaction en bitcoins se fait en 2 temps.
En premier, des nœuds dédiés aux mineurs créent un nouveau bloc en regroupant les transactions récemment effectuées en leur ajoutant un en-tête qui comprend la date et l’heure, une somme de contrôle et l’identificateur du bloc précédent. Ensuite, après la vérification de la validité de toutes les transactions de ce nouveau bloc ainsi que la cohérence avec celles déjà enregistrées chaque mineur l’ajoute à sa version locale du registre.
Le Bitcoin est caractérisé par ses fonctionnalités qui sont mises en œuvre par des logiciels mis à disposition sous forme de logiciel libre ; l’utilisateur choisit son rôle dans le système ainsi que les logiciels qu’il utilise ; l’autorité de confiance du système n’est pas centrale, mais est répartie entre les ordinateurs compétents qui composent son système.

L’Ethereum

Il s’agit d’un protocole d’échanges en ligne basé sur la blockchain qui a été créé le 30 juillet 2015. Ethereum permet à ses utilisateurs de miner la monnaie virtuelle nommée Éther en créant des contrats intelligents qui vérifient chaque transaction enregistrée dans une blockchain publique. L’Éther (ETH) est la seconde monnaie virtuelle sur le marché des cryptomonnaies devancé par le Bitcoin. Il ne doit pas être confondu avec l’Éther classique (ETC.) qui en est un dérivé. Il est subdivisé en Finney (un millième d’Éther), en Szabo (un millionième d’Éther) et en Wei (un trillionième d’Éther) qui est en réalité des développeurs cryptographes.
Comme pour le Bitcoin les Éthers sont stockés dans des portefeuilles. Ces portefeuilles sont liés à une clé publique permettant de recevoir des Éthers d’autres comptes et à une clé privée permettant d’en envoyer. Quelles que soient les transactions, les mineurs sont rémunérés pour la tâche exécutée. Elle se fait sur une échelle infinitésimale appelée « gaz/gaz ». Il s’agit de l’effort fourni pour le traitement d’une opération sur la plateforme Ethereum qui évolue en fonction du marché.
La cryptomonnaie Ethereum permet de traiter les transactions rapidement et à faible coût sur la chaîne de blocs, comme Bitcoin. Il a également la capacité de réaliser des contrats intelligents. La durée d’une transaction dépend en fait du gaz que l’utilisateur paye, car lorsqu’il paye en dessous du prix moyen, les transactions plus rémunératrices sont traitées en priorité.

Le Binance Coin

Le Binance coin est le jeton ERC-20 de la plateforme Binance qui a été construite sur la blockchain Ethereum. Il a été lancé le 14 juillet 2017 par le biais d’un Initial Coin Offering (ICO) et a pour sigle BNB. Son objectif premier est d’alimenter les opérations de change et de trading sur sa plateforme tout en offrant une commodité et un prix abordable aux traders et amateurs de cryptodevises. Pour ce faire, les frais de transactions ont été revus à la baisse passant de 0,1 % à 0,075 %.
Il y a la possibilité de parrainage dans le système de cette cryptomonnaie. Il est aussi possible d’en faire la conversion. La plateforme Binance a alors enrichi sa gamme de modalités de paiement en autorisant les cartes de crédit et le virement bancaire à partir donc de monnaies fiduciaires. Elle dispose de sa propre stablecoin appelée TrueUSD utilisée sur la plateforme pour transférer de l’argent aisément et rapidement entre la cryptomonnaie et le compte bancaire de l’utilisateur.
Elle utilise aussi les wallets pour la conservation des avoirs. L’un des avantages de cette devise est qu’elle permet de payer en cryptomonnaie pour acheter une autre devise ou effectuer un échange si l’utilisateur le désire. Aussi, cet échange peut aller au niveau de monnaies physiques comme l’euro, le dollar ou le livre sterling. Notons qu’ici les jetons sont déjà pré-minés et donc disponibles sur la plateforme.
La pièce BNB est utilisée dans le paiement des frais d’échange, des frais de cotation et de tous les autres frais de transaction qui peuvent être possibles sur la plateforme Binance. Afin de permettre aux consommateurs d’effectuer leurs transactions en cryptomonnaies sur Binance, la plateforme offre des remises lorsque le token est utilisé pour payer les frais de transaction.

Dogecoin

Il s’agit d’une devise virtuelle comme les autres qui est indépendante de tout système bancaire et s’appuie sur le blockchain. Il a été créé le 6 décembre 2013 par Billy Markus et Jackson Palmer. Comme c’est le cas du bitcoin, il faut miner pour en produire. Le dogecoin est une monnaie dont le nombre de productions est illimité. Ce qui est l’un de ses atouts majeurs. Il est possible de la convertir en monnaie plus classique comme l’euro ou le dollar. On peut l’utiliser pour payer des transactions effectuées dans certains magasins. C’est une bonne pièce de monnaie à utiliser pour les microtransactions. Elle est surtout utilisée pour le basculement sur les articles.
On peut se procurer du dogecoin en allant sur les plateformes telles que Binance, OKex, Huobi, Kraken ou Bittrex. Cependant, il est plus disponible sur Binance, car elle en détient plus de liquidités. La conservation de cette monnaie se fait par des hardwares wallet. Il s’agit de portefeuilles électroniques sous forme de clés USB. Il a une durée de bloc d’une minute. Malgré sa capitalisation importante, il n’a aucune utilité réelle.

Ripple

Créé en 2012, c’est un système de règlement brut en temps réel qui prend en charge n’importe quelle monnaie fiduciaire, cryptomonnaie, commodité ou toute autre unité de valeur. C’est un système caractérisé par l’utilisation des passerelles. Une passerelle étant toute personne ou organisation qui permet aux utilisateurs de mettre et de retirer de l’argent de la réserve de liquidité de Ripple. Elle accepte les dépôts en devises et émet des soldes dans les registres de Ripple. Sa monnaie électronique a pour sigle XRP.
Contrairement aux autres devises, le Ripple ne repose pas sur la technologie de blockchain. Il n’y a pas de protocole de preuve de travail pour la validation des transactions. Il a sa propre technologie appelée Ripple Protocol Consensus Algorithm (RPCA) et les transactions Ripple sont moins chères comparées aux autres utilisent moins de puissance. Le but visé par Ripple est de permettre à ce que les transactions soient rapide et moins cher.
La garantie des transactions s’appuie sur le système Gateway qui agit comme un lien de confiance pour chaque partie. Les avantages de cette monnaie résident dans le fait que les transactions sont instantanées prenant moins de 5 secondes pour traiter et valider une transaction. Elle est polyvalente et adaptable permettant de faciliter les institutions financières et non de les remplacer.
Les frais de transactions sont peu élevés et généralement stables puis son système est décentralisé. Ses jetons sont pré-minés ce qui fait économiser du temps de l’argent et aussi de l’énergie pour la vérification des transactions.

Le Tether

C’est un stablecoin émis sur différentes blockchains dont la valeur est adossée au dollar américain. Il a été créé en 2014 et a un cours toujours proche de 1 dollars permettant de se protéger contre la volatilité du marché. Il est le premier des stablecoins. Il offre une alternative aux utilisateurs qui désirent vendre des cryptomonnaies volatiles sans passer par des monnaies fiduciaires et repose sur un principe collatéral par réserve ce qui simplifie son mécanisme.
C’est une monnaie qui bénéficie de l’exposition directe au marché du dollar américain ; une solution rapide pour les plateformes d’échanges. Un autre intérêt de cette monnaie pour les investisseurs est la protection contre la volatilité du marché boursier.
Pour l’utiliser, on peut l’échanger contre les cryptomonnaies moyennant une commission de 1 %. Elle est rapide et pratique pour la réalisation de paiements en ligne.
En 2021, il reste le stablecoin le plus utilisé et le plus capitalisé. Toutefois, il a quelques défauts. La possession du Tether implique de faire confiance à l’acteur centralisé pour l’utilisation du réseau et le maintien de sa valeur et son utilisation pourrait être compliquée en cas de régulation des autorités internationales.

Le Nem

New Economy Movement est une plateforme décentralisée qui fonctionne sur le principe de blockchain et de validation des opérations via le consensus Proof Of Importance (POI) qui est un dérivé du POS. Le processus pour acheter du nem est la même que pour la plupart des cryptomonnaies. XEM est le sigle de sa monnaie et son concept d’actifs intelligents permet de développer des applications utiles à l’économie réelle.
Pour opérer avec un nœud Nem, il faut en premier geler des jetons pendant une certaine période. Plus l’adresse de ce nœud est engagée, plus son importance est revue à la hausse, ce qui est un procédé qui favorise tous les utilisateurs. Aussi, on parle ici de harvesting qui signifie récolte au lieu de minage. Le but principal de la crypto NEM est d’aider les startups à pouvoir utiliser leur « smart asset system » afin de créer des blockchains personnalisables.
Les avantages de cette monnaie c’est que c’est une plateforme ergonomique ; Les dépôts minimum sont peu élevés, le service client est d’excellente qualité et les commissions sont réduites de 50 % pour les nouveaux traders. Toutefois, ses défauts tels que l’existence des frais de retraits pour tous les modes de paiement et les limitations au niveau des types de comptes ne jouent pas en sa faveur.

Le Cardano

Il a été lancé en septembre 2017. Il possède un stock limité de jetons de 45 milliards. C’est une blockchain composée de 2 couches. La couche de règlement utilisée pour enregistrer les transactions et la couche de calcul qui contient les contrats intelligents.
Pour miner du cardano il faut détenir un cardano wallet. Comme les jetons Ada (jetons cardano) ne peuvent être minés de la même façon que les autres devises virtuelles, ils fonctionnent au moment de leur mise en place et sont déjà minés dès leur création. L’une des particularités c’est que les utilisateurs qui possèdent des jetons Ada peuvent tous devenir validateurs et participer à sa gouvernance. Ceci en raison de l’algorithme POS (Proof of Stake) qu’il utilise.
Elle contient des similarités avec l’Éther. Pour vérifier les transactions, la blockchain utilise un protocole de preuve d’enjeu et de travail. L’offre et la demande sont les facteurs qui influencent le cours du Cardano et ils permettent d’avoir un équilibre et un prix de marché. Il est aussi influencé par les autres cryptomonnaies comme le bitcoin et l’Ethereum ainsi que la naissance d’autres monnaies électroniques.
Cardano possède quelques avantages. Celle de modifier un contrat intelligent pour l’adapter à ses différents utilisateurs par exemple. Elle peut être utilisée de façon anonyme.

Polkadot

Créé en 2016, c’est une monnaie qui vient avec plusieurs objectifs. D’un côté, offrir une solution pour que les blockchains communiquent de façon transparente et efficace dans le cadre d’un internet 3.0, et d’un autre favoriser l’interopérabilité des blockchains. Le DOT est son sigle et le nom du jeton.
Le polkadot est reconnu pour ses caractéristiques particulières. Le sharding qui est un système qu’il utilise pour supporter plusieurs blockchains au même moment rendant les transactions simultanées et efficaces. Des mises à jour sans hard fork car il peut se développer sans les forks dont certaines devises ont nécessairement besoin pour se développer et fonctionner. Le partage d’informations est aussi un de ses signes distinctifs, car il est en mesure de partager des informations et des fonctionnalités en se servant de la compatibilité entre les blockchains.
Pour trader du Polkadot, on peut recourir à un courtier en ligne ce qui est une première méthode. On peut aussi trader une cryptomonnaie contre des jetons DOT ce qui implique un échange entre les devises. Il faudrait juste les posséder auparavant et passer par un courtier qui propose la conversion de cryptos (2e méthode). La 3e méthode pour obtenir du DOT Polkadot est de faire du staking. C’est un procédé permettant de valider des blocs de DOT auprès d’une société qui en génère de nouveaux.

Bitcoin Cash

Créé en août 2017, le bitcoin cash (BCH) est à la fois une cryptomonnaie et aussi une plateforme permettant de réaliser des transactions rapides. Elle a été créée après un hard fork du bitcoin. Elle diffère cependant du Bitcoin en ce qu’elle rejette la limitation de la taille des blocs et l’implémentation du SegWit qui est un processus par lequel la taille maximale d’un bloc est augmentée par la suppression des empreintes électroniques des transactions bitcoins.
Le minage est le même qu’avec bitcoin, car la preuve de travail est identique pour les 2 monnaies, car l’algorithme de hachage est la même utilisée. Il est à retenir que bitcoin cash est néanmoins protégé contre les attaques par rejeu ce qui permet une coexistence avec bitcoin. La quasi-totalité des plateformes d’échanges permet l’achat ou la vente du bitcoin cash. Les frais de transactions sont moindres, mais plus un utilisateur paye des frais plus ses transactions seront traitées rapidement. Il est possible d’agréger de nombreuses petites transactions en une seule valeur en tirant parti de leur cout très peu onéreux.
La valeur du Bitcoin cash est associée avec le dollar USD. Il est influencé par certains facteurs tels que les problèmes de flexibilité avec le bitcoin, car cela impacte directement le cours du bitcoin cash. La concurrence directe avec le bitcoin limite la popularité du bitcoin cash. Le bitcoin cash souffre actuellement d’une non-adoption de la part de la large partie des investisseurs en tant que moyen de paiement.

Le Solana

Le Solana (SOL) a été créé par la société Solana Labs qui est constituée d’ingénieurs américains venant d’entreprises numériques de renommée et ayant à sa tête Anatoly Yakovenko, un expert en technologie mobile et ancien ingénieur de Dropbox. C’est une nouvelle cryptomonnaie qui a été lancée en 2020, mais qui a connu trois ans de développement. Son token est dérivé de la blockchain ayant le même nom et étant le concurrent d’Ethéreum. Le projet Solana a pour but de vulgariser des systèmes financiers, et d’être la principale option de toutes les applications décentralisées. Le projet Solana permet de réaliser un grand nombre d’opérations par seconde, et prévoit des commissions de seulement 0,000 001 dollar par opération. Ainsi, il se focalise sur la rapidité des services afin de faciliter les opérations de cryptomonnaie auprès des utilisateurs.
Il est impossible de procéder à l’achat direct des tokens Solana. Il faudra passer par une plateforme d’échange acceptant l’euro afin d’acheter des Bitcoins et des Éthers, pour ensuite les remplacer contre des SOL. Au nombre des plateformes où il est possible de faire l’échange, il y à : Bilaxy, Binance. La capitalisation du token Solana est de 6 milliards d’euros. Dans sa première année d’existence, le prix du token est resté sous la barre de 5 euros. Mais, à partir de l’année 2021, il a commencé à grimper et est resté dans l’intervalle allant de 20 à 30 euros. Actuellement, e minage du token Solana ne peut pas se faire, mais il est possible de faire du staking avec lui. Cela permet aux utilisateurs de la cryptomonnaie de la soutenir en bloquant leurs ondes pendant une certaine durée et d’être rémunérés.

L’USD coin

Elle est apparue en 2018 sur le marché de la cryptomonnaie. Son évolution est surtout observée dans la blockchain Ethereum. Contrairement aux autres cryptomonnaies, elle est très transparente et observe une technique d’échange totalement décentralisé. L’USB coin est une monnaie virtuelle très stable. Son objectif principal est de prendre la place du mode de paiement électronique PayPal, d’être indépendant et de pouvoir être utilisé au cours de toute transaction électronique. La cryptomonnaie est souvent dispensée par les entreprises qui possèdent une licence.les particuliers peuvent également émettre l’ USD, mais à la seule condition que ceux-ci possèdent un compte bancaire. Ainsi, les transactions sont possibles avec l’USD par une carte bancaire qui prend en charge la cryptomonnaie.

Le litecoin

Le Litecoin est l’une des cryptomonnaies les plus connues avec Bitcoin et Ethereum. Il existe depuis 2011 et dispose d’une communauté qui est active. Le Litecoin est qualifié d’argent numérique tandis que le Bitcoin reconnu comme étant l’or numérique. Cela est du à l’utilisation de l’argent pour les petites transactions quotidiennes et de l’or comme étant une réserve de richesse. La chaîne de blocs Litecoin est aussi un fork de la chaîne Bitcoin. Aussi, presque toutes les plateformes d’échange le proposent. Depuis environ 9 ans, sa blockchain fonctionne et est très fiable en matière de sécurité. Aussi, les frais reliés à la transaction sont moins couteux que sur Bitcoin. Les différents développements qui sont mis en place sur la plateforme sont sérieux et le créateur de la monnaie est connu. Ce qui donne un brin de confiance en matière d’investissement dans cette cryptomonnaie.

L’algorand

Algorand est une association basée à Boston et qui agit pour l’élaboration d’une économie sans frontières. Pour ce fait, il a été mis en place une formule dénommée PPoS (Pure Proof-of-Stake). Lors de la vente de la cryptomonnaie, la startup Algorand a dressé plus de 60 millions de dollars pour son jeton numérique natif Algos. La cryptomonnaie Algorand a pour principal objectif de résoudre les trois importants problèmes qui sont rencontrés aujourd’hui par les blockchains. Ceux-ci sont entre autres la sécurité, l’amélioration et la délocalisation des réseaux.

Le Tron (TRX)

Le TRON (TRX) est une plateforme décentralisée basée sur Blockchain qui est conçue pour l’industrie mondiale du divertissement numérique. Il a été lancé en 2017 par Justin Sun, et le projet est soutenu par des personnalités, comme Jihan Wu (PDG de Bitmain) ou Patrick Dai (Fondateur de Qtum). Le protocole est décentralisé et fourni des fonctions de paiement, de stockage et de développement pour des plateformes de divertissement numérique. Au nombre de ceux-ci, il y a les réseaux sociaux, les casinos en ligne ou les applications de téléphone. Ainsi, il permet aux auteurs de contenu de divertissement numérique d’interférer facilement avec les consommateurs, sans avoir à payer un prix culminant aux plateformes comme Google Play ou Apple Store.
Le réseau TRON marche sous la base de plusieurs règles. D’abord, toutes les informations du réseau sont indépendantes et ne sont pas vérifiées par un pouvoir central. Les auteurs de contenu peuvent obtenir des biens numériques en récompense de leur contenu. Le TRX n’est pas minable, mais il est facile de gagner des jetons en faisant du staking des jetons existants. Ce processus permet aux stakers de recevoir des frais de transaction ou de création de jeton. Cela permettra aux utilisateurs de stocker, d’éditer et d’avoir les informations de manière délibérée., ce qui leur permettra d’être indépendants et leur donnera le pouvoir de décider comment et où les partager.
Mais, il convient de noter que le TRX est une cryptodevise et qu’elle est soumise à des montées e prix très importants. Le jeton TRX à seulement 0,01 dollar, n’est pas parmi les cryptomonnaies les plus chères, mais il possède les mêmes principes d’investissement que les autres. Il faudra en tant qu’investisseur faire des recherches adéquates afin d’investir dans cette cryptomonnaie. La règle de base est de ne jamais investir ce qui n’est pas prêt à être perdu.

Le jeton cake de Pancake swap

C’est un jeton BEP20 lancé pour la première fois sur la Binance Smart Chain. L’objectif capital du CAKE est d’inciter l’apport d’argent sur la plateforme PancakeSwap. Les consommateurs peuvent staker leurs jetons en échange de récompenses. Ainsi, il faudra stocker des jetons Liquidity Provider et les bloquer. Ce processus est connu sous le nom de « farming ». Ainsi, le système récompense l’utilisateur avec des jetons CAKE. Les jetons peuvent être retirés à tout moment. Le processus propose aux investisseurs de mettre leurs capitaux afin d’accroître leur retour sur investissement.
Le jeton CAKE est utilisé pour prendre part à la loterie de PancakeSwap. Un ticket de loterie sur cette pblockchain coute 10 CAE et la loterie dure 6 heures. Chaque session de loterie dure 6 heures. Au cours de celle-ci, des combinaisons sont générées. Lorsque le ticket est gagnant, il génère 50 % du montant du pool. Les joueurs peuvent également gagner des cryptomonnaies qui ne peuvent être échangées que contre du CAKE.

Filecoin

Filecoin a été lancé en 2014 par Juan Benet lorsqu’il a publié son livre. Sa capitalisation a été de 250 millions de dollars, ce qui était la plus grande offre de jetons à l’époque. Parmi les investisseurs, il y avait Digital Currency Group, Winklevoss Capital et Union square Ventures. Le prix du Filecoin a grimpé entre Mars et avril 2021. Cet état de choses a permis que sa capitalisation évolue à plus de 5 000 000 dollars.
Ainsi, la cryptomonnaie peut être minée. Les mineurs doivent appliquer une preuve de montrer qu’ils sont capables de stocker des informations. Ils doivent également montrer qu’ils respectent les accords de stockage. En tant qu’investisseur, il faudra acheter des droits afin de récupérer le fichier. Les montants de stockage et d’encaissement sont fixés avec l’accord des mineurs. Pour acheter du Filecoin, il faut dans un premier temps, ouvrir un compte. Ainsi, un courtier doit être choisi pour ouvrir ne compte de trading. Il faudra ensuite ouvrir un portefeuille numérique pour pouvoir stocker les jetons en dehors de la bourse.
Il existe plusieurs façons de convertir des Filecoins. Tout d’abord, vous devez passer un ordre d’achat de la cryptomonnaie. Vous pouvez opter pour le trading de paires comme FIL/USD, FIL/GBP ou de paires de crypto comme FIL/USDT. Les paires de crypto ont tendance à avoir une plus grande liquidité et des spreads plus serrés. Vous pouvez également choisir d’augmenter le potentiel de profit avec le trading à effet de levier. Toutefois, vos options dépendront de la bourse.

Stellar Lumens

Stellar Lumens est une monnaie numérique similaire à Ripple. Toutes les deux proviennent d’un même auteur. Celui-ci est dénommé Jed McCaleb. Bien que toutes les deux reposent sur les mêmes bases, elles sont différentes, car Lumens a pour but d’aider les personnes à faire un transfert d’argent. Individus à transférer de l’argent. Ainsi, Stellar Lumens est comme une plateforme décentralisée qui aide à faire des transferts transfrontaliers rapides. Les jetons Lumens sont particulièrement connus et appréciés, car ils aident à faire le pont entre d’autres monnaies.
Les Stellar Lumens ne peuvent pas subir de minage. Mais le stock en Lumens est examiné par Stellar. Au début, 100 milliards de Lumens ont été créés et ont subi une fluctuation de 1 % chaque année au bout de 5 ans jusqu’à ce que le groupe Stellar soit contre.

Tezos

Créé en 2018 c’est une plateforme de registres décentralisés, utilisant le système blockchain pour exécuter des transactions de pair-à-pair. Il permet le développement des contrats intelligents. La monnaie virtuelle est appelée Tez et a pour symbole monétaire le XTZ. Ce jeton a une existence limitée à 10 milliards de pièces. Ce jeton a le bénéfice d’être polyvalent il est possible de l’acquérir et de d’utiliser comme moyen de paiement ou comme un moyen de « interagir avec les services qui font la vie sur la blockchain et ses smarts contrats. Le système du jeton avec sa plateforme est similaire au fonctionnement entre l’Ether et la sienne parlant de l’approche du “gas”.
Son algorithme de protocole est sur un consensus de preuve d’enjeu à chaîne longue basé sur la délégation. Ici, chaque détenteur de XTZ a une probabilité d’être sélectionné de façon aléatoire afin d’accéder à l’écriture d’un bloc. Il est possible de céder ses droits d’enjeu à un délégataire qui se chargera d’opérer ses droits en son nom.
Les contrats intelligents sont contrôlés de la même manière que ceux d’Ethereum. Toutefois ils sont programmes ici en langue Michelson au lieu de Solidité comme c’est le cas dans Ethereum. Michelson constitue le langage spécifique du domaine utilisé pour écrire les contrats sur la plateforme Tezos. Ces contrats peuvent être programmés dans d’autres langues se basant sur une couche d’abstraction comme SmartPy et LIGO. De plus, l’existence des contrats intelligents permet la création des jetons fongibles et des jetons non fongibles.

Vechain token

Initiée en 2017, c’est une monnaie dédiée à la traçabilité des produits de collection et de consommation utilisant sa propre blockchain ainsi qu’un système de puces, de codes QR pour la lecture des informations. Elle vise à numériser les des actifs pour favoriser les échanges entre les mondes virtuel et physique puis garantir la transparence entre eux. Sa monnaie est le VET.
La traçabilité des produits est rendue possible grâce à un système d’étiquetage recourant aux puces NFC ou RFID puis aux codes QR. Les utilisateurs ont alors la possibilité de scanner avec un smartphone ou tout autre appareil, tout produit équipé pour reconnaître sa marque, son historique, sa provenance ses conditions de fabrication et de stockage, etc.
Le Vechain prend la forme d’un jeton librement échangeable, accessible sur la plupart des plus grandes plateformes d’échanges. Pour la stocker ou la conserver, le moyen le plus adéquat et recommandé est un hardware wallet.
Il est à retenir que le VET est le jeton permettant de transférer de la valeur sur le Vechain Thor afin de pouvoir opérer un nœud alors que pour payer les frais de transactions il faut le VTHO. Détenir donc des VET permet de recevoir quotidiennement du VTHO. Ceci donne la possibilité de pouvoir effectuer gratuitement des transactions de façon limitée. C’est un avantage de cette cryptomonnaie.
Deux options sûres sont recommandées pour acheter du Vechain. Il s’agit de Binance qui est l’une des bourses les plus populaires au monde et de Changelly permettant d’acheter du VET avec une centaine de cryptos et d’altcoins ou avec votre carte de crédit. La plateforme VeChain a pour objectif principal une suppression de la fraude dans l’établissement de la mode et du luxe, les systèmes de suivi de la sécurité alimentaire, la numérisation de la maintenance dans l’industrie automobile.
L’utilisation de la plupart des cryptodevises offre un certain degré d’anonymat aux investisseurs. Ainsi, les adresses des portefeuilles ne portent pas les identités, mais plutôt un ensemble de chiffres cryptés. Mais, la technologie permet à ce que chaque transaction opérée sur les différentes blockchains soit stockée de manière visible sur le réseau. Les transactions ne sont donc pas totalement anonymes. Il faudra également retenir en matière d’investissement en cryptomonnaie que tout investisseur doit ingérer l’argent qu’il est prêt à perdre.

Commentaires : (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *