AccueilFinance

Immobilier : l’évolution de la capacité d’emprunt des Français

Immobilier : l’évolution de la capacité d’emprunt des Français

La capacité d’emprunt désigne le montant maximum que vous pouvez emprunter pour financer l’achat d’un bien immobilier. Plusieurs facteurs sont pris en compte dans le calcul de cette donnée. Cet article vous renseigne sur l’évolution de la capacité d’emprunt des Français, et vous donne les meilleures astuces pour optimiser les démarches de prêt.

La particularité du prêt immobilier

Dans le calcul de la capacité d’emprunt, le taux de crédit représente l’un des éléments essentiels. Selon une étude de l’Association française des Sociétés Financières (ASF), les Français sont de grands consommateurs de crédits. On note depuis de nombreuses années l’orientation à la baisse des taux de prêt immobilier. Le taux moyen est de 1,06 % en décembre 2021 d’après l’Observatoire Crédit Logement CSA, contre près de 5 % dix années auparavant.

Il existe cependant des courtiers en immobilier comme ceux de hellopret.fr par exemple, qui vous aident à négocier de meilleurs taux auprès des banques ou des organismes de crédit. Négociez le taux du crédit immobilier à la baisse, c’est augmenter sa capacité d’emprunt. D’autres éléments peuvent entraîner une variation de cette capacité. Il s’agit :

  • du type de prêt,
  • de la durée de l’emprunt,
  • du montant de vos mensualités,
  • du montant de vos apports personnels, etc.

Montrer une bonne gestion financière, avoir un revenu suffisant et avoir des garanties sont des astuces permettant d’augmenter votre capacité d’emprunt.

courtier en prêt immobilier capacité d'emprunt

La capacité d’emprunt des Français ces 10 dernières années

On estime que la capacité d’emprunt des Français a augmenté de près de 30 % en 10 ans. Cette situation s’explique en partie par la baisse des taux d’intérêt des crédits immobiliers, mais aussi par l’allongement de la durée des emprunts. Depuis 2012, les taux d’emprunt avaient déjà commencé à baisser considérablement, provoquant ainsi des conditions d’emprunt favorables aux emprunteurs.

On assiste aussi à l’allongement de la durée des emprunts, leur permettant d’alléger leurs mensualités. Depuis, elles n’ont cessé de s’allonger avec en l’occurrence la remontée des prix de l’immobilier.

À cela, s’ajoute la diminution presque constante des taux d’intérêt jusqu’en 2020. Globalement, la baisse des taux de crédit et l’allongement de la durée des emprunts ont permis aux Français de gagner près de 30 % de pouvoir d’achat.

Le pouvoir d’achat immobilier

L’étude des notaires de France révèle une baisse de 13 % du pouvoir d’achat immobilier des Français en 20 ans. Rappelons qu’entre 2000 et 2008, on observait de forts taux d’intérêt, sans oublier la hausse des prix de l’immobilier. Ces deux facteurs portaient le pouvoir d’achat à son niveau le plus bas. Les 10 années suivantes, il a connu une hausse importante. Cela s’explique par la baisse régulière des taux d’emprunt, mais aussi par la stabilisation des prix de l’immobilier depuis 2015.

On peut ainsi dire qu’on a assisté à une évolution en demi-mesure du pouvoir d’achat immobilier. Environ 58 % des ménages français étaient propriétaires de leur résidence principale au début de l’an 2019. La stabilité de ce taux fin 2020 reflète une hausse du pouvoir d’achat des Français dans le domaine de l’immobilier.

La capacité d’emprunt des Français a connu des jours sombres il y a une dizaine d’années. Depuis, la baisse des taux d’emprunt et l’allongement de la durée des emprunts sont deux facteurs cruciaux qui ont contribué à son augmentation de près de 30 %.

Commentaires : (0)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *